Rites de Memphis et Misraïm

Les rites se référant à Memphis et/ou Misraïm sont essentiellement élitistes, au sens noble du terme, non pas par le pouvoir ou la richesse, mais par la qualité intellectuelle, spirituelle et humaine du chercheur et du cherchant. On les dit « déistes », ce qui n’est pas tout à fait exact : ils sont plutôt gnostiques car ceux qui les pratiquent croient en une origine « divine » de l’univers, du créé et de l’incréé, et expérimentent que la vie humaine à un Sens car, comme le dit le Rituel, « c’est par sa conscience que l’homme est relié au divin ».

Ces deux Rites – tout comme ceux des Philalèthes, des Philosophes Inconnus du Baron Tschoudy, des Philadelphes, des Parfaits Initiés d’Égypte, des Amis du Désert - et j’en passe - se situent à part dans le monde maçonnique car leur origine n’est pas la même. En effet, le Rituel de Misraïm (« Misraïm » veut dire « Égyptiens » au pluriel) apparaît à Venise en 1788, sous l’égide sans doute de Joseph Balsamo, dit Cagliostro, qui avait fondé, en 1784, le Rite de la Haute Maçonnerie Égyptienne : la beauté de ce Rituel est éblouissante et a marqué tous les Rites se référant à Memphis et Misraïm « créés » par la suite. Dès la même date de 1788, il existe déjà 90 grades.

Un peu d’histoire : en 1798, Napoléon, entouré de nombreux maçons, en particulier Philalèthes, hermétistes, occultistes, alchimistes et théurgistes, investit Alexandrie et c’est la célèbre campagne d’Égypte. À compter de là, les Rites se multiplient dans ce même esprit. Les Frères Bedarrides introduisent le Rite de Misraïm en France en 1814. En 1838, Marconis de Nègre fonde le Rite de Memphis, en ajoutant des aspects chevaleresques, templiers et mythiques : Carbonari et Bonapartistes seront présents dans les Loges qui pratiquent les deux Rites. En 1870, c’est la création du Rite de Memphis et de Misraïm dont la fusion ne fut définitive qu’en 1889.

L’histoire de ces Rites est tumultueuse et ils furent interdits à différentes reprises (1838 sous Louis-Philippe, 1841, Commune en 1871, montée du nazisme, mise en sommeil durant les deux guerres mondiales…) car sa dimension ésotérique a souvent dérangé. Ce qui n’empêche pas les Loges de se multiplier en Europe, en Afrique, aux États-Unis… Sans compter qu’en 1911, un traité d’amitié unit les Rites de Memphis et Misraïm avec l’Église Gnostique et l’Ordre Martiniste.

Nous y rencontrons des figures célèbres : Papus, Jean Bricaud, Constant Chevillon, Rudolph Steiner, Robert Ambelain qui créera la première Loge féminine du Rite en 1965, etc.

Si chaque Obédience a sa spécificité, aujourd’hui les Rites dits « égyptiens » n’appartiennent à aucune, bien qu’ils soient pratiqués par la plupart. C’est cette liberté qui lui permet d’éclore en de nouvelles Loges, dans un esprit tourné résolument vers la Connaissance des grandes Lois de l’Univers et du sens de la Manifestation.

Tous ces Rites égyptiens ont le même but : le perfectionnement de l’homme, l’étude des traditions à l’aide de différents outils spirituels, la quête de la Vérité à travers les sciences, les religions, les civilisations, les lois régissant la Nature, les symboles, les philosophies, afin de trouver « le retour au Principe, le passage au-delà du Manifeste et des formes », comme le dit également le Rituel.

Vous n'avez pas encore réagi à cet article.

Vous pouvez cliquer sur les icônes ci-dessous pour exprimer votre réaction.

J'adore
Ha ha
Wow
Triste
En colère
Partagez sur les réseaux sociaux :

Revue L’Initiation

Numéro spécial 2017

Introduction à Martines de Pasqually par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2017 NS

Téléchargez

Numéro spécial 2018

Louis-Claude de Saint-Martin, le théosophe méconnu par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2018 NS

Téléchargez

Le numéro 1 de 2019

Dernier numéro : 1 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Joséphin Péladan, un auteur très largement sous estimé, par Bruno Le Chaux
  • La mission des Français, par Yves-Fred Boisset
  • L’Alchimie, par Annie Delcros
  • La personne humaine dans l’œuvre de Carl Gustave Jung, Tome 2, Âme et spiritualité, par Didier Lafargue
  • Discours sur l'Ésotérisme maçonnique, par Jean-Étienne Marconis de Nègre
  • Hommage à Joséphin Péladan, première partie :
    • 1 - Le Destin de Péladan, par Paul Courant
    • 2 - Méditation pour prêtres et séminaristes, par Joséphin Péladan
    • 3 - Minuit de Noël au pays de Tristan, par Joséphin Péladan
    • 4 - Une visite à la veuve du Maître (28 septembre 1924), par Marie-Thérèse Latzarus
    • 5 - Prédiction de l'abbé Lacuria, l'auteur des harmonies de l'être, par Joséphin Péladan
    • 6 - Conte de Pâques, par Joséphin Péladan
    • 7 - La poétique de Péladan, « la queste du Graal » et les écrivains symbolistes, par Alain Mercier
  • Les livres et les revues

Le numéro 2 de 2019

Dernier numéro : 2 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Ésotérisme et Exotérisme, par Bruno Le Chaux
  • Le travail spirituel dans la voie bouddhique, par Christine Tournier
  • Alexandra David-Néel, de l’Inde au Tibet, de l’hindouhisme au bouddhisme, par Michèle Quatremare
  • Le dragon, ennemi intime, par André Pinto
  • Le Graal, par Jérôme Levasseu
  • Richard Wagner, par Annie Delcros
  • Hommage à Joséphin Péladan, deuxième partie :
    • 1 - Le souvenir de Péladan, par Camille Mauclair
    • 2 - Le chevalier Adrien Péladan (1815-1890), par Joanny Bricaud
    • 3 - La harpe de Cléden, par Joséphin Péladan
    • 4 - Joséphin Péladan, Auguste Strinberg et le Symbolisme de l’or, par Alain Mercier
    • 5 - La Pâque de Parsifal, légende de Pâques, par Joséphin Péladan
  • Les revues

Le numéro 3 de 2019

Dernier numéro : 3 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, par Yves-Fred Boisset
  • Une vision maçonnique de l’Orient éternel, par Brigitte Marquès
  • Notre pire ennemi : l’indifférence, par Christine Tournier
  • Les Esséniens, par Flavius Josèphe
  • Le Concile de Nicée, par Eugène Nus
  • La Gnose et L’Église Gnostique moderne, par Jean Bricaud
  • Jules Doinel et la renaissance de l’Église Gnostique - Première partie :
    • 1 - Nirvana (poésie)
    • 2 - Les Gnostiques d’Orléans (Le martyr Étienne)
    • 3 - La Gnose de Valentin
    • 4 - Première Homélie sur la Sainte Gnose (A l’Église du Paraclet)
    • 5 - Basilide
  • Hommage à Joséphin Péladan, troisième partie :
    • 1 - De l'insuffisance de la critique philosophique, par Paul Lacuria
    • 2 - L'esthétique Rose+Croix à Nancy-Artiste en 1886-1888, Joséphin Péladan, Stanislas de Guaita et F. Vurgey, par Alain Mercier
    • 3 - Joséphin Péladan et les symbolistes roumains, par Alain Mercier
    • 4 - Péladan, Verlaine et le mouvement esthétique hollandais, par Alain Mercier
    • 5 - Le retour de Samothrace par Joséphin Péladan
  • Poème de Anne Thiolat
  • Les livres

Dernier numéro

En 2013, la Revue L'Initiation, fondée en 1888 par Papus, devient une revue en ligne téléchargeable gratuitement sous forme de fichier pdf et prend le nom de revue L'Initiation Traditionnelle tout en conservant la même ligne éditoriale.

Numéro 4 de 2020

Téléchargez les 235 numéros de la nouvelle série

Téléchargez gratuitement l'intégralité des 235 anciens numéros de la nouvelle série de la Revue L'Initiation (de 1953 à 2012) disponibles au format pdf.

Téléchargez

Téléchargez 244 numéros de l'ancienne série

Téléchargez gratuitement 244 numéros de l'ancienne série de la Revue L'Initiation (de 1888 à 1912) disponibles au format pdf.

Téléchargez