Court de Gébelin a vu dans les vingt-deux clés du Tarot la représentation des mystères égyptiens et il en attribue l'invention à Hermès ou Mercure Trismégiste qui a été aussi appelé Thaut ou Thoth. Il est certain que les hiéroglyphes du Tarot se retrouvent sur les anciens monuments de l'Egypte ; il est certain que les signes de ce livre, tracés en ensembles synoptiques sur des stèles ou sur des tables métalliques semblables à la table isaque de Bembo, étaient repro­duits séparément sur des pierres gravées ou sur des médailles qui devinrent plus tard des amulettes et des talismans. On séparait ainsi les pages du livre infini dans ses combinaisons diverses pour les assem­bler, les transposer et les disposer d'une manière toujours nouvelle pour en obtenir les oracles inépuisables de la vérité.

Je possède un de ces talismans antiques qui m'a été apporté d'Egypte par un voyageur qui est de mes amis. Il représente le binaire des Cycles ou vulgairement le deux de deniers. C'est l'expression figurée de la grande loi de polarisation et d'équilibre produisant l'harmonie par l'analogie des contraires ; voici com­ment ce symbole est figuré dans le tarot que nous possédons et qui se vend encore de nos jours.

S

La médaille que j'ai est un peu fruste, large à peu près comme une pièce de cinq francs en argent mais plus épaisse. Les deux cycles polaires y sont figurés exac­tement comme notre tarot italien, une fleur de lotus avec une auréole ou un nimbe.

Le courant astral qui sépare et attire en même temps les deux foyers polaires est représenté dans notre talisman égyptien par le bouc Mendès placé entre les deux vipères analogues aux serpents du caducée. Sur le revers de la médaille, on voit un adepte ou un prêtre égyptien qui, s'étant substitué à Mendès entre les deux cycles de l'équilibre universel, conduit dans une avenue plantée d'arbres le bouc devenu docile comme un simple animal sous la baguette de l'homme imitateur de Dieu.

Les dix signes des nombres, les vingt-deux lettres de l'alphabet et les quatre signes astronomiques des saisons sont le sommaire et le résumé de toute la Kabbale.

Vingt-deux lettres et dix nombres donnent les trente-deux voies du Sepher Jetzirah ; quatre donnent la mercavah et le schémemamphorasch.

C'est simple comme un jeu d'enfants et compliqué comme les plus ardus problèmes des mathématiques pures.

C'est naïf et profond comme la vérité et comme la nature.

Ces quatre signes élémentaires et astronomiques sont les quatre formes du sphinx et les quatre ani­maux d'Ezéchiel et de saint Jean.

Tout à vous en la Sainte Science.

ÉLIPHAS LÉVI.

Vous n'avez pas encore réagi à cet article.

Vous pouvez cliquer sur les icônes ci-dessous pour exprimer votre réaction.

J'adore
Ha ha
Wow
Triste
En colère
Partagez sur les réseaux sociaux :

Revue L’Initiation

Numéro spécial 2017

Introduction à Martines de Pasqually par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2017 NS

Téléchargez

Numéro spécial 2018

Louis-Claude de Saint-Martin, le théosophe méconnu par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2018 NS

Téléchargez

Dernier numéro

En 2013, la Revue L'Initiation, fondée en 1888 par Papus, devient une revue en ligne téléchargeable gratuitement sous forme de fichier pdf et prend le nom de revue L'Initiation Traditionnelle tout en conservant la même ligne éditoriale.

Numéro 1 de 2021

Téléchargez les 235 numéros de la nouvelle série

Téléchargez gratuitement l'intégralité des 235 anciens numéros de la nouvelle série de la Revue L'Initiation (de 1953 à 2012) disponibles au format pdf.

Téléchargez

Téléchargez 244 numéros de l'ancienne série

Téléchargez gratuitement 244 numéros de l'ancienne série de la Revue L'Initiation (de 1888 à 1912) disponibles au format pdf.

Téléchargez