Bereschith veut dire « genèse ». Mercavah signifie « chariot » par allusion aux roues et aux animaux mys­térieux d'Ezéchiel.

Le Bereschith et la Mercavah résument la science de Dieu et du monde.

Je dis « science de Dieu », et pourtant Dieu nous est infiniment inconnu. Sa nature échappe complètement à nos investigations. Principe absolu de l'être et des êtres, on ne peut le confondre avec les effets qu'il pro­duit et l'on peut dire tout en affirmant son existence qu'il n'est ni l'être ni un être. Ce qui confond la rai­son sans l'égarer et nous éloigne à jamais de toute idolâtrie.

Dieu est le seul postulatum absolu de toute science, l'hypothèse absolument nécessaire qui sert de base à toute certitude et voici comment nos anciens maîtres ont établi sur la science même cette hypothèse certaine de la foi : L'être est. Dans l'être est la vie. La vie se manifeste par le mouvement. Le mouvement se perpétue par l'équilibre des forces. L'harmonie résulte de l'analogie des contraires. Il y a, dans la nature, loi immuable et progrès indéfini. Changement perpétuel dans les formes, indestructibilité de la subs­tance, voilà ce que l'on trouve en observant le monde physique.

La métaphysique vous présente des lois et des faits analogues soit dans l'ordre intellectuel, soit dans l'ordre moral, le vrai, immuable d'un côté, de l'autre la fan­taisie et la fiction. D'un côté, le bien qui est le vrai, de l'autre le mal qui est le faux et de ces conflits apparents sortent le jugement et la vertu. La vertu se compose de bonté et de justice. Bonne, la vertu est indulgente. Juste, elle est rigoureuse. Bonne parce qu'elle est juste, et juste parce qu'elle est bonne, elle se montre belle.

Cette grande harmonie du monde physique et du monde moral, ne pouvant avoir une cause supérieure à elle-même, nous révèle et nous démontre l'existence d'une sagesse immuable, principe et lois éternelles, et d'une intelligence créatrice infiniment active. Sur cette sagesse et sur cette intelligence, inséparables l'une de l'autre, repose cette puissance suprême que les Hébreux nomment la couronne. La couronne et non le roi, car l'idée d'un roi impliquerait celle d'une idole. La puissance suprême est pour les kabbalistes, la couronne de l'univers et la création tout entière est le royaume de la couronne ou, si vous l'aimez mieux, le domaine de la couronne.

Nul ne peut donner ce qu'il n'a pas et nous pou­vons admettre en virtualité dans la cause ce qui se manifeste dans les effets.

Dieu est donc la puissance ou couronne suprême (keter) qui repose sur la sagesse immuable (chocmah) et l'intelligence créatrice (binah) ; en lui sont la bonté (gedulah) et la justice (geburah) qui sont l'idéal de la beauté (tiphereth). En lui sont le mouvement tou­jours victorieux (netzah) et le grand repos éternel (hod). Son vouloir est un enfantement continuel (jésod) et son royaume (malchuth,) c'est l'immensité que peuplent les Univers.

Arrêtons-nous ici : nous connaissons Dieu !

Tout à vous en la Sainte Science.

ÉLIPHAS LÉVI.

You haven't reacted to this article yet.

You can click icons below to show your reaction.

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Partagez sur les réseaux sociaux :

Revue L’Initiation

Numéro spécial 2017

Introduction à Martines de Pasqually par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2017 NS

Téléchargez

Numéro spécial 2018

Louis-Claude de Saint-Martin, le théosophe méconnu par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2018 NS

Téléchargez

Le numéro 1 de 2019

Dernier numéro : 1 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Joséphin Péladan, un auteur très largement sous estimé, par Bruno Le Chaux
  • La mission des Français, par Yves-Fred Boisset
  • L’Alchimie, par Annie Delcros
  • La personne humaine dans l’œuvre de Carl Gustave Jung, Tome 2, Âme et spiritualité, par Didier Lafargue
  • Discours sur l'Ésotérisme maçonnique, par Jean-Étienne Marconis de Nègre
  • Hommage à Joséphin Péladan, première partie :
    • 1 - Le Destin de Péladan, par Paul Courant
    • 2 - Méditation pour prêtres et séminaristes, par Joséphin Péladan
    • 3 - Minuit de Noël au pays de Tristan, par Joséphin Péladan
    • 4 - Une visite à la veuve du Maître (28 septembre 1924), par Marie-Thérèse Latzarus
    • 5 - Prédiction de l'abbé Lacuria, l'auteur des harmonies de l'être, par Joséphin Péladan
    • 6 - Conte de Pâques, par Joséphin Péladan
    • 7 - La poétique de Péladan, « la queste du Graal » et les écrivains symbolistes, par Alain Mercier
  • Les livres et les revues

Le numéro 2 de 2019

Dernier numéro : 2 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Ésotérisme et Exotérisme, par Bruno Le Chaux
  • Le travail spirituel dans la voie bouddhique, par Christine Tournier
  • Alexandra David-Néel, de l’Inde au Tibet, de l’hindouhisme au bouddhisme, par Michèle Quatremare
  • Le dragon, ennemi intime, par André Pinto
  • Le Graal, par Jérôme Levasseu
  • Richard Wagner, par Annie Delcros
  • Hommage à Joséphin Péladan, deuxième partie :
    • 1 - Le souvenir de Péladan, par Camille Mauclair
    • 2 - Le chevalier Adrien Péladan (1815-1890), par Joanny Bricaud
    • 3 - La harpe de Cléden, par Joséphin Péladan
    • 4 - Joséphin Péladan, Auguste Strinberg et le Symbolisme de l’or, par Alain Mercier
    • 5 - La Pâque de Parsifal, légende de Pâques, par Joséphin Péladan
  • Les revues

Le numéro 3 de 2019

Dernier numéro : 3 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, par Yves-Fred Boisset
  • Une vision maçonnique de l’Orient éternel, par Brigitte Marquès
  • Notre pire ennemi : l’indifférence, par Christine Tournier
  • Les Esséniens, par Flavius Josèphe
  • Le Concile de Nicée, par Eugène Nus
  • La Gnose et L’Église Gnostique moderne, par Jean Bricaud
  • Jules Doinel et la renaissance de l’Église Gnostique - Première partie :
    • 1 - Nirvana (poésie)
    • 2 - Les Gnostiques d’Orléans (Le martyr Étienne)
    • 3 - La Gnose de Valentin
    • 4 - Première Homélie sur la Sainte Gnose (A l’Église du Paraclet)
    • 5 - Basilide
  • Hommage à Joséphin Péladan, troisième partie :
    • 1 - De l'insuffisance de la critique philosophique, par Paul Lacuria
    • 2 - L'esthétique Rose+Croix à Nancy-Artiste en 1886-1888, Joséphin Péladan, Stanislas de Guaita et F. Vurgey, par Alain Mercier
    • 3 - Joséphin Péladan et les symbolistes roumains, par Alain Mercier
    • 4 - Péladan, Verlaine et le mouvement esthétique hollandais, par Alain Mercier
    • 5 - Le retour de Samothrace par Joséphin Péladan
  • Poème de Anne Thiolat
  • Les livres

Dernier numéro

En 2013, la Revue L'Initiation, fondée en 1888 par Papus, devient une revue en ligne téléchargeable gratuitement sous forme de fichier pdf et prend le nom de revue L'Initiation Traditionnelle tout en conservant la même ligne éditoriale.

Numéro 2 de 2021

Téléchargez les 235 numéros de la nouvelle série

Téléchargez gratuitement l'intégralité des 235 anciens numéros de la nouvelle série de la Revue L'Initiation (de 1953 à 2012) disponibles au format pdf.

Téléchargez

Téléchargez 244 numéros de l'ancienne série

Téléchargez gratuitement 244 numéros de l'ancienne série de la Revue L'Initiation (de 1888 à 1912) disponibles au format pdf.

Téléchargez