La religion n'est pas une servitude imposée à l'homme, c'est un secours qui lui est offert. Les castes sacerdotales ont cherché de tout temps à exploiter, à vendre et à transformer ce secours en un joug insup­portable et l'œuvre évangélique de Jésus avait pour but surtout de séparer la religion du prêtre ou du moins de remettre le prêtre à sa place de ministre ou serviteur de la religion, en rendant à la conscience de l'homme toute sa liberté et sa raison. Voyez la pa­rabole du bon Samaritain et ces textes précieux : la loi est faite pour l'homme et non pas l'homme pour la loi. Malheur à vous qui liez et imposez sur les épaules des autres des fardeaux que vous ne voudriez pas toucher seulement du bout du doigt (etc., etc.). L'Église officielle, qui se déclare infaillible dans l'interpréta­tion des Écritures, n'a jamais pu expliquer l'Apoca­lypse qui est la clé kabbalistique des évangiles, et il y a toujours eu dans le Christianisme une église occulte ou jvanuite qui tout en respectant la nécessité de l'Église officielle, conservait du dogme une interpréta­tion tout autre que celle qu'on donne au vulgaire.

Les templiers, les rose-croix, les francs-maçons des hauts grades ont tous avant la Révolution française appartenu à cette église dont Pasqualis Martinez, Saint-Martin et même Mme de Krudemer ont été les apôtres au siècle dernier.

Le caractère distinctif de cette école, c'est d'éviter la publicité et ne jamais se constituer en secte dissi­dente. Le comte Joseph de Maistre, ce catholique si radical, était plus qu'on ne croit sympathique à la so­ciété des Martinistes et annonçait une régénération prochaine du dogme par des lumières qui émane­raient des sanctuaires de l'occultisme. Il existe encore maintenant des prêtres fervents qui sont initiés à la doctrine antique, et un évêque, entre autres, vient de mourir qui m'avait fait demander des communications kabbalistiques. Les disciples de Saint-Martin se faisaient appeler les philosophes inconnus et ceux d'un maître moderne assez heureux pour être encore plus ignoré n'ont besoin de prendre aucun nom, car le monde ne soupçonne pas même leur existence. Jésus a dit que le levain doit être caché au fond du vaisseau qui contient la pâte afin de travailler jour et nuit en silence jusqu'à ce que la fermentation ait envahi peu à peu toute cette masse qui doit devenir du pain.

Un initié peut donc avec simplicité et sincèrement pratiquer la religion dans laquelle il est né, car tous les rites représentent diversement un seul et même dogme, mais il ne doit ouvrir le fond de sa conscience qu'à Dieu et ne doit compte à personne de ses croyances les plus intimes. Le prêtre ne saurait juger de ce que le pape lui-même ne comprend pas. Les signes exté­rieurs de l'initié sont la science modeste, la philan­thropie sans éclat, l'égalité de caractère et la plus inal­térable bonté.

Tout à vous en la Sainte Science.

ÉLIPHAS LÉVI.

You haven't reacted to this article yet.

You can click icons below to show your reaction.

Love
Haha
Wow
Sad
Angry
Partagez sur les réseaux sociaux :

Revue L’Initiation

Numéro spécial 2017

Introduction à Martines de Pasqually par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2017 NS

Téléchargez

Numéro spécial 2018

Louis-Claude de Saint-Martin, le théosophe méconnu par Robert Amadou

L Initiation Traditionnelle 2018 NS

Téléchargez

Le numéro 1 de 2019

Dernier numéro : 1 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Joséphin Péladan, un auteur très largement sous estimé, par Bruno Le Chaux
  • La mission des Français, par Yves-Fred Boisset
  • L’Alchimie, par Annie Delcros
  • La personne humaine dans l’œuvre de Carl Gustave Jung, Tome 2, Âme et spiritualité, par Didier Lafargue
  • Discours sur l'Ésotérisme maçonnique, par Jean-Étienne Marconis de Nègre
  • Hommage à Joséphin Péladan, première partie :
    • 1 - Le Destin de Péladan, par Paul Courant
    • 2 - Méditation pour prêtres et séminaristes, par Joséphin Péladan
    • 3 - Minuit de Noël au pays de Tristan, par Joséphin Péladan
    • 4 - Une visite à la veuve du Maître (28 septembre 1924), par Marie-Thérèse Latzarus
    • 5 - Prédiction de l'abbé Lacuria, l'auteur des harmonies de l'être, par Joséphin Péladan
    • 6 - Conte de Pâques, par Joséphin Péladan
    • 7 - La poétique de Péladan, « la queste du Graal » et les écrivains symbolistes, par Alain Mercier
  • Les livres et les revues

Le numéro 2 de 2019

Dernier numéro : 2 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, Ésotérisme et Exotérisme, par Bruno Le Chaux
  • Le travail spirituel dans la voie bouddhique, par Christine Tournier
  • Alexandra David-Néel, de l’Inde au Tibet, de l’hindouhisme au bouddhisme, par Michèle Quatremare
  • Le dragon, ennemi intime, par André Pinto
  • Le Graal, par Jérôme Levasseu
  • Richard Wagner, par Annie Delcros
  • Hommage à Joséphin Péladan, deuxième partie :
    • 1 - Le souvenir de Péladan, par Camille Mauclair
    • 2 - Le chevalier Adrien Péladan (1815-1890), par Joanny Bricaud
    • 3 - La harpe de Cléden, par Joséphin Péladan
    • 4 - Joséphin Péladan, Auguste Strinberg et le Symbolisme de l’or, par Alain Mercier
    • 5 - La Pâque de Parsifal, légende de Pâques, par Joséphin Péladan
  • Les revues

Le numéro 3 de 2019

Dernier numéro : 3 de 2019 - Cliquez sur l'image pour le téléchargerPantacle Martiniste

  • Éditorial, par Yves-Fred Boisset
  • Une vision maçonnique de l’Orient éternel, par Brigitte Marquès
  • Notre pire ennemi : l’indifférence, par Christine Tournier
  • Les Esséniens, par Flavius Josèphe
  • Le Concile de Nicée, par Eugène Nus
  • La Gnose et L’Église Gnostique moderne, par Jean Bricaud
  • Jules Doinel et la renaissance de l’Église Gnostique - Première partie :
    • 1 - Nirvana (poésie)
    • 2 - Les Gnostiques d’Orléans (Le martyr Étienne)
    • 3 - La Gnose de Valentin
    • 4 - Première Homélie sur la Sainte Gnose (A l’Église du Paraclet)
    • 5 - Basilide
  • Hommage à Joséphin Péladan, troisième partie :
    • 1 - De l'insuffisance de la critique philosophique, par Paul Lacuria
    • 2 - L'esthétique Rose+Croix à Nancy-Artiste en 1886-1888, Joséphin Péladan, Stanislas de Guaita et F. Vurgey, par Alain Mercier
    • 3 - Joséphin Péladan et les symbolistes roumains, par Alain Mercier
    • 4 - Péladan, Verlaine et le mouvement esthétique hollandais, par Alain Mercier
    • 5 - Le retour de Samothrace par Joséphin Péladan
  • Poème de Anne Thiolat
  • Les livres

Dernier numéro

En 2013, la Revue L'Initiation, fondée en 1888 par Papus, devient une revue en ligne téléchargeable gratuitement sous forme de fichier pdf et prend le nom de revue L'Initiation Traditionnelle tout en conservant la même ligne éditoriale.

Numéro 2 de 2021

Téléchargez les 235 numéros de la nouvelle série

Téléchargez gratuitement l'intégralité des 235 anciens numéros de la nouvelle série de la Revue L'Initiation (de 1953 à 2012) disponibles au format pdf.

Téléchargez

Téléchargez 244 numéros de l'ancienne série

Téléchargez gratuitement 244 numéros de l'ancienne série de la Revue L'Initiation (de 1888 à 1912) disponibles au format pdf.

Téléchargez